Vous êtes ici
Accueil > Gros travaux > Comment faire du béton ou du mortier ?

Comment faire du béton ou du mortier ?

Comment faire du béton ou du mortier ?

Le béton est un assemblage de matériaux de nature généralement minérale. Economique et facilement manipulable, le béton peut être utilisé dans divers domaines tels que la construction ou l’art. Le mortier quant à lui est un mélange constitué de sable, d’eau et d’un liant (chaux ou ciment)… Il s’agit d’un mélange pâteux servant, notamment, à lier entre eux les matériaux de construction. Mais alors comment faire du béton ou du mortier ?

Comment faire du béton ou du mortier : Différence entre mortier et béton

Le mortier : Comme vous le savez, un mur est le plus souvent fabriqué à partir de briques ou de pierres. Afin qu’ils tiennent ensemble, il faut utiliser un produit qui va permettre de les relier. Et c’est bien le mortier que aura cette mission de les lier entre-eux. Sans celui-ci, votre mur ressemblerait à un château de carte qui s’écroulerait au moindre coup de vent. Le mortier vous permettra également d’enduire vos murs, afin que vos briques ou pierres ne soient pas dénudées et pour les relier encore plus.

Le béton : Il sert pour sa part à construire une base très solide qui supportera un poids, comme par exemple une poutre, un poteau, une traverse… On pourrait le comparer au « squelette » de votre bâtiment. Contrairement au mortier souvent fabriqué à base de ciment et de sable, vous ajouterez du gravier afin d’améliorer la capacité à résister du béton.

En conclusion, le grande différence entre ces deux matériaux est donc l’ajout de gravier. Il pourra arriver, selon les projets, qu’une base en acier soit ajoutée afin d’obtenir du béton armé.

Comment faire du béton ou du mortier : Les composants du mortier ou du béton

On distingue les mortiers en fonction de leur composition :

  • Mortier de ciment : Fabriqué à partir de ciment artificiel de type portland, blanc ou gris. Il est particulièrement résistant.
  • Mortier de chaux : Fabriqué avec de la chaux hydraulique. S’il est moins résistant et moins étanche que le mortier de ciment, il offre plus de souplesse et laisse davantage respirer vos murs.
  • Mortier bâtard : Réalisé avec du ciment et de la chaux. Ses spécificités sont à mi-chemin entre le mortier de ciment et le mortier de chaux.
  • Mortier réfractaire : Vous l’obtiendrez avec du ciment fondu. Particulièrement résistant aux fortes températures et donc utilisé pour les cheminées et barbecues.
  • Mortier rapide : Fabriqué avec du ciment prompt, il présente l’avantage de sécher rapidement et d’être résistant pour les scellements.

Pour ce qui est du béton, ses deux composants d’origine sont les mêmes que pour le mortier (ciment et sable sec) et ils doivent présenter les mêmes qualités. Vous devrez y intégrer en plus du gravier, qui pourra être de rivière (lisse) ou concassé (issu de carrière). Celui-ci existe en différentes granulométries… il est recommandé d’utiliser un mélange de plusieurs granulométries, comme par exemple 7/16.

Comment faire du béton ou du mortier : Quel dosage en eau, ciment et sable ?

Affin de doser parfaitement votre mortier, nous vous conseillons de respecter la règle 1, 3, 1/3. Ainsi pour une quantité de ciment, vous rajouterez trois quantités de sable et d’un tiers d’eau. Vous débuterez tout d’abord en mélangeant votre ciment avec le sable dans un récipient adapté, et ce les tournant à de nombreuse reprise afin d’obtenir un résultat homogène.

Créez ensuite un « cratère » dans lequel vous déverserez l’eau en laissant de côté le un tiers. Recouvrez alors l’eau avec votre mélange obtenu précédemment et vous le mélangerez avec force. Par la suite, ajouter en continu l’eau qui reste afin d’obtenir une pâte « boueuse ». C’est bon, vous avez fini votre mortier !

Pour ce qui est du béton, si vous n’avez pas besoin d’en faire beaucoup, vous pourrez travailler directement sur votre sol à l’aide d’une pelle. La règle à suivre cette fois est 1, 2, 3, 1/2. C’est-à-dire le double de sable par rapport au ciment et le triple de gravier. Pour l’eau, contentez vous d’en mettre 1/2.

Mélangez tout d’abord vos trois matériaux (ciment, sable et gravier) en utilisant un cratère comme vous avez pu le voir pour le mortier, avant d’y intégrer l’eau. Encore une fois mélangez avec force en ajoutant de l’eau en continu jusqu’à obtenir une « pâte ». Vous pouvez couler votre béton !

Comment faire du béton ou du mortier : Les étapes de fabrication avec une bétonnière

Si vous souhaitez réaliser des travaux d’une grande envergure, vous ne pourrez pas le faire à la pelle et il est donc fortement conseillé d’utiliser une bétonnière :

  1. Allumez votre bétonnière et laissez-la atteindre son régime de rotation stabilisé.
  2. Intégrez la moitié du volume d’eau nécessaire et les 2/3 de graviers. Mouiller les gros agrégats permettra au ciment de mieux adhérer à leur surface. Laissez tourner une minute environ.
  3. Vous devrez ajuster l’inclinaison de la cuve pour que l’eau ne soit pas trop proche du bord de la cuve mais également sans que la cuve ne soit trop droite ce qui rendrait le mélange hétérogène.
  4. Attendez une minute puis ajoutez successivement les deux tiers du sable et la totalité du ciment de la gâchée.
  5. Laissez mélanger pendant une minute puis complétez l’ensemble en versant dans la cuve le reste du gravier et du sable de la gâchée.
  6. Finalisez en ajustant votre volume d’eau : Il est normal d’avoir moins besoin d’eau que prévu initialement. La raison en est le foisonnement du sable, qui grossit selon sa teneur en eau, ce qui fait varier les proportions.
  7. Afin de savoir quand le gâchage est finalisé le mélange devra être onctueux. S’il est encore liquide, n’hésitez pas à rajouter du ciment. Votre béton doit conserver un aspect humide sans pour autant couler si vous en prenez une poignée dans votre paume et serrez votre main.
  8. Quand vous pensez avoir obtenu la qualité suffisante, basculez la cuve pour déposer le béton dans une brouette préalablement mouillée et commencez son application.

Vous savez désormais comment faire du béton ou du mortier ! Retrouvez tous nos autres conseils pour vos travaux de gros oeuvre dans la catégorie dédiée.

Laisser un commentaire

Top